E.Leclerc Relecq-Kerhuon : Renouveau Episode 1

Onze mois de travaux et les clients n'y ont vu que du feu ! La cloison qui dissimulait un chantier de grande envergure au E.Leclerc Le Relecq-Kerhuon a dévoilé mercredi 13 décembre 2017, un tout nouvel espace ! Et là stupeurs et tremblements de fraîcheur, c'est bien tout un univers du Frais qui attendait le chaland : une boucherie, une poissonnerie, une boulangerie, une pâtisserie ainsi qu’une nouveauté : une chocolaterie à la marque XOKOA.L’espace donne également une large place aux rayons surgelés, fraîche-découpe, fruits et légumes, traiteur de la mer et tout cela entièrement neufs ! Avec déjà 20 emplois créés pour l'aboutissement de ce premier chantier, il reste encore bien des surprises à découvrir dans le magasin de demain tel que pensé par les Adhérents E.Leclerc du Relecq-Kerhuon Pascale et Jean-Yves Saliou, animés d’abord par la volonté de redonner de l’espace, du confort et de la visibilité aux produits.

 

Encore quatre phases de chantier avant de voir l'intégralité du projet en avril 2018, entièrement orienté vers une politique maison soucieuse de répondre aux attentes d'un consommateur de plus en plus locavore, où le "fait maison" prend toute sa place au quotidien, signé ici du label "Les saveurs Kerhorres". Ce 13 décembre 2017, C’est la première étape du remodeling du magasin du Relecq-Kerhuon que les clients ont pu découvrir, avec ce spectaculaire dévoilement du rayon Marché Frais. En effet, pendant les onze mois de travaux, une paroi en bois dissimulait aux yeux de tous, les avancées du chantier. Alors quelle ne fut pas la surprise pour les habitués du rayon boulangerie, pâtisserie, boucherie ou poissonnerie, de changer le sens de leur diagonale, du jour au lendemain vers un espace tout neuf qu’ils n’avaient pas vu poindre !

 

[Galerie photos]


Une rénovation qui fait révolution !

Pascale et Jean-Yves Saliou, les dirigeants des lieux s’en amusent un peu lors de ces premières matinées d’ouverture, mais ne manquent pas pour autant une occasion, avec leur Directeur de magasin Yann Menguy, d’orienter le client un peu perdu tout en s’avisant de ses impressions sur ce nouveau magasin qui livre ses premiers atours. « Il reste encore quatre phases pour aboutir à la finalité de notre projet que l’on nourrit maintenant depuis 2013, explique Jean-Yves Saliou, Adhérent E.Leclerc Le Relecq-Kerhuon. « Le résultat est à la hauteur de ce que l’on pouvait imaginer. Mais notre plus grande satisfaction est de voir la réaction de nos clients qui viennent nous féliciter. Nos équipes aussi affichent une certaine fierté et apprécie le confort et la performance de leurs nouveaux outils de travail ». Car au-delà du visible pour les consommateurs, c’est aussi en coulisses que les installations sont impressionnantes.

 

« Chacun a son frigo ! Toutes les chambres froides et les laboratoires (boucherie, poissonnerie, découpe fruits et légumes, sushis, pâtisserie, boulangerie, chocolaterie…) sont entièrement neufs avec pour chaque secteur, une surface au moins doublée par rapport à l’ancien espace frais », commente Jean-Yves Saliou en arpentant les couloirs grouillant d’activité entre le personnel du magasin et les ouvriers qui travaillent sur la suite des chantiers. Des équipements derniers cris ont remplacé les outils parfois vieillissants pour optimiser les conditions de travail des équipes, désormais elle aussi renforcées pour sortir des ateliers un maximum de produits « faits maison ». Ainsi la nouvelle bouchère tout comme ses collègues apprécieront le rail d’affalage du labo pour ne pas avoir à porter sur le dos chaque jour, les lourdes carcasses à découper !

 

Côté économie d’énergie, nous avons également été très attentifs. « Au magasin comme à la maison, je suis celui qui râle quand une lumière reste allumée une fois une pièce quittée. Alors maintenant j’ai fait installer des systèmes avec détecteur de présence. Ça s’allume et s’éteint tout seul ». La salle des machines ne raconte pas une autre histoire, avec son système moderne et compact de récupérateur de chaleur et générateur de froid pour tout le secteur surgelés. « A terme, la GTB (gestion technique de bâtiment) nous permettra de tout piloter informatiquement à partir d’une tablette. Avec onze zones d’éclairage dans le magasin, il y a de vrais économies d’énergie à faire au quotidien ».

Et pour mener à bien ce chantier, l'équipe de direction a veillé à ne travailler, dans la mesure du possible, qu’avec des acteurs locaux, architectes brestois, entreprises de construction brestoises pour nombre d’entre elles et bretonnes pour les autres.

 

Et c'est pas fini !

De 2500 m2 en 2002 au moment de la reprise du magasin par Pascale et Jean-Yves Saliou, à 5200 m2 en avril 2018 à la fin des travaux, le magasin du Relecq-Kerhuon a connu 25 plans d’architecte et relevé bien des défis. « Les clients ont accompagné et nourri notre réflexion. Depuis deux ans nous avons mené auprès d’eux, de nombreux tests avec des nouveaux produits « faits maison ». Nous voulons répondre à cette demande forte du consommateur de produits frais, issus de circuits courts, du bio et du local », explique Pascale Saliou.

 

Voilà donc bien l’ADN de ce projet ambitieux qui déroute certains de leurs concurrents venus depuis quelques jours découvrir discrètement ces nouveaux rayons. Les consignes ont donc été données aux équipes : s’orienter vers des fournisseurs le plus près possible du magasin, vers des produits de saison et proposer un maximum de fabrication maison pour valoriser les métiers de bouche.

 

Avec 20 emplois créés, les nouveaux étals sont généreux et prometteurs. Les dernières créations font déjà la différence comme la chocolaterie nommée XOKOA et cette marque de macarons « maison » à faire pâlir tout amateur de Ladurée. La boucherie traditionnelle ne fait que du Label rouge, la poissonnerie a désormais un étal mixte pour garder les filets sur lit de glace réfrigérée. On trouve aussi une cave à maturation, une fumaison de saumon, et en janvier s’ajouteront encore un atelier sushi et un rayon épices et saveurs du monde en vrac. Les informations aux clients sont denses, mais il va falloir qu’ils s’y habituent car, d’ici avril 2018, les étals des rayons traiteur et fromage vont connaître la même révolution.

 

« Les 3200 m2 du magasin actuel vont être refaits à l’identique de ce qui vient d’être dévoilé aux clients avec le même type de matériaux. Il y aura encore quelques surprises dans les mois à venir en rayon », promet Jean-Yves Saliou !

[VIDÉO] Interview de Jean-Yves Saliou, adhérent E.Leclerc

Écrire commentaire

Commentaires : 0