ZÉRO PHYTO DANS VOS E.LECLERC BRETONS

Haro sur les pesticides chimiques : tous concernés, tous acteurs !

Le catalogue jardinage 2017

Depuis le 15 septembre 2013 : les 43 magasins E.Leclerc bretons de la coopérative régionale Scarmor ne vendent plus de pesticides chimiques dans leurs rayons.

Entretenir son jardin sans phytosanitaires chimiques, c'est possible ! Et même recommandé par nos amis hérissons et autres auxiliaires vivants de nos jardins ! C’est pourquoi les 43 magasins E.Leclerc bretons de la coopérative Scarmor n’ont pas attendu les obligations légales du Grenelle de l’environnement pour arrêter la commercialisation des pesticides chimiques dans les linéaires de leurs hypermarchés.

Ce catalogue jardinage régional s’engage une nouvelle fois pour le Zéro-Phyto. Tous les produits présents dans les linéaires des hypermarchés E.Leclerc bretons sont respectueux de l'environnement et permettent des solutions alternatives pour jardiner responsable. Cette démarche est inédite et unique au sein de la grande distribution non spécialisée en jardinage !

 

Alors à vos fourches, bêches, binettes et calendrier luniaires ! Suivez le guide 2017 du catalogue E.Leclerc /Scarmor pour un jardinage de printemps pas cher et responsable en souhaitant que cette démarche responsable aura son effet « papillon » !

 


Ensemble, supprimons les pesticides de vos placards

Nos engagements depuis 2013 :
> Supprimer totalement des rayons de nos 43 magasins E.Leclerc bretons de la coopérative Scarmor les pesticides, désherbants, anti-limaces ou engrais comportant des phytosanitaires chimiques
> Proposer des solutions et des produits alternatifs à travers un catalogue "Ensemble jardinons responsable" et la formation de nos vendeurs.

 

Et maintenant.. 

> Vous aider à supprimer les pesticides de vos placards en les reprenant en magasins contre un bon d'achat !

Après tout cela vous n'aurez plus d'excuse pour devenir les meilleurs amis des hérissons de vos jardins !

 

Liste des magasins E.Leclerc participants à l'opération de reprise de vos pesticides :

CARHAIX // CHATEAULIN // CHATEAUNEUF // CONCARNEAU //

 CROZON // FOUESNANT // PORTE DE GOUESNOU // HENNEBONT // LAMBALLE // LANDERNEAU // LANDIVISIAU // LANNILIS // LANNION // MORLAIX // PLERINL // PLOUDALMEZEAU // PLOUFRAGAN // PLOUGASTEL DAOULAS // PLUDUNO // PONT L'ABBE // QUEVEN // QUIMPERLE  // RIANTEC // SCAER

 


Jardinons responsable : rebelote en 2016

Le catalogue régional des E.Leclerc bretons annonce un printemps tout en douceur pour l'environnement

Depuis le 15 septembre 2013 : les 43 magasins E.Leclerc bretons de la coopérative régionale Scarmor ne vendent plus de pesticides chimiques dans leurs rayons.

Entretenir son jardin sans phytosanitaires chimiques, c'est possible ! Et même recommandé par nos amis hérissons et autres auxiliaires vivants de nos jardins ! C’est pourquoi nos magasins E.Leclerc bretons n’ont pas attendu les obligations légales du Grenelle de l’environnement pour agir !

 

Le coup du sac de caisse…

 

Ce catalogue jardinage régional s’engage pour le Zéro-Phyto. Tous les produits présents dans les linéaires des hypermarchés E.Leclerc bretons sont respectueux de l'environnement et permettent des solutions alternatives pour jardiner responsable. Cette démarche est inédite et unique au sein de la grande distribution non spécialisée en jardinage !

Mais après tout, les E.Leclerc bretons n’en sont pas à leur coup d’essai sur les bonnes pratiques environnementales à généraliser... Souvenez-vous du coup du sac de caisse !

 

Les magasins E.Leclerc bretons ont été les premiers à sonner l’hallali des sacs de caisse jetables distribués gratuitement en dépit de nombreux détracteurs. Pourtant dès 1995, le fameux pochon en polyéthylène a disparu des caisses de tous les E.Leclerc du territoire, au profit de sacs renouvelables. Le législateur rendrait cette bonne pratique ENFIN obligatoire pour tous les commerçants, à compter de 2016…

 


Ségolène Royal, dans le Sillon de la Scarmor...

// Le gouvernement annonce l'interdiction en libre service du désherbant chimique de Monsanto dans les jardineries > Réaction de la Scarmor, coopérative régionale des E.Leclerc bretons //

Comment vous dire Madame la Ministre de l’Écologie... Dans les hypermarchés E.Leclerc bretons, il n’y a plus de pesticides phytosanitaires chimiques depuis 2013 ! Un engagement fort qui a été pris très au sérieux par les adhérents des 42 magasins E.Leclerc de la coopérative régionale Scarmor et qui a nécessité nombre d’étapes et actions depuis la prise de décision en 2012 : négocier avec les fournisseurs ; développer un nouveau marché parfois “interdit” aux hypermarchés (proposé seulement aux jardineries) ; trouver des produits alternatifs ; former les vendeurs ; sensibiliser les consommateurs ; créer des supports de communication pédagogiques prônant un jardinage responsable, des éco-gestes ; et enfin éditer depuis 2014 un catalogue régional Scarmor : "Jardinage de printemps" exempté de tous produits phytosanitaires chimiques, avec références et conseils vertueux pour l’environnement.

Lire la suite 0 commentaires

Printemps 2015 : zéro produits phyto chimiques en magasin !

Les magasins de la Scarmor persistent et signent avec ce nouveau catalogue jardinage régional des 42 magasins E.Leclerc de la coopérative Scarmor. Au fil des pages, le même engagement vers un jardinage responsable qui présente des produits et des conseils respectueux de l'environnement. Avec son calendrier lunaire et ses solutions alternatives aux produits phytosanitaires contenant une molécule chimique, le jardin devient le moyen de vivre avec son temps, celui des saisons et de la nature qui se réveille.




Alors à vos fourches, bêches et binettes, suivez le guide 2015 du catalogue Leclerc /Scarmor pour un jardinage de printemps pas cher et responsable !

Le calendrier lunaire à retrouver dans votre catalogue E.Leclerc Jardinage de printemps du 4 au 14 mars 2015



Printemps 2014 : un catalogue dédié au jardinage responsable dans les E.Leclerc bretons

Un jardin sans phytosanitaires contenant des molécules chimiques, c'est possible et même recommandé par nos amis hérissons et autres auxiliaires vivants de nos jardins ! Depuis le printemps 2013, les 42 magasins E.Leclerc bretons de la coopérative régionale Scarmor se sont engagés dans une démarche responsable.

A chaque étape, l'enjeu fut de substituer petit à petit des produits présentant un caractère toxique pour l'environnement par des produits plus "vertueux", mais aussi de sensibiliser le consommateur sur l'importance de revenir à des pratiques moins nocives pour préserver notre environnement. Bref, regarder son jardin autrement et prendre le temps des saisons comme adjuvant !

 

Cette démarche responsable et inédite au sein de la grande distribution non spécialisée en jardinage, a été saluée très récemment par les institutions régionales. En janvier 2014, lors de la 15e édition du Carrefour de l'eau organisée à Rennes par la Région Bretagne. les jardineries E.Leclerc bretonnes de Pont l'Abbé et Crozon ont reçu le Prix "Jardiner au naturel, ça coule de source !", qui récompense les établissements exemplaires répondant depuis plusieurs années aux critères de la charte (déclinée en 16 versions locales (soit 65% du territoire breton), dont l’objectif est de faire baisser durablement la vente des pesticides tout en augmentant la vente d'alternatives non chimiques. À ce jour, seulement 233 jardineries bretonnes, sur les 513 que compte la région, ont signé une de ces 16 chartes, témoignant ainsi de leur engagement.

 

Mais, ce fut aussi l'occasion pour Jean-Marie de Bel Air, adhérent Leclerc de Plougastel et responsable du développement "Zéro Phyto" pour la Scarmor, de répondre à l'invitation de la Région et témoigner de la démarche responsable engagée depuis un an par les hypermarchés E.Leclerc de la Scarmor pour supprimer totalement de leurs linéaires, les pesticides, désherbants, anti-limaces ou engrais comportant des phytosanitaires chimiques.

 

Chose promise donc, chose due ! En ce printemps 2014, c'est une nouvelle étape de l'objectif "Zéro Phyto" que les magasins franchissent avec l'édition d'un catalogue régional entièrement dédié au jardinage responsable. N'y sont présentés que des produits sans molécules chimiques, des solutions et des produits alternatifs. Et en bonus vous y trouverez, le calendrier lunaire du jardinier, à télécharger en PDF ci-dessous !


Zéro phyto : mission accomplie, BRAVO !

15 septembre 2013 : La date fait acte pour les 42 magasins Leclerc bretons de la Scarmor qui ne vendent désormais plus de pesticides chimiques dans leur rayons

Mars 2013 : objectif Zéro Phyto

En juillet 2010, loi Grenelle 2 pose les actions concrètes dans le cadre et les principes définis par le Grenelle 1, dont le plan écoPhyto visant à réduire de 50 % l’usage des produits phytosanitaires d’ici à 2018. Désireux d’anticiper sur cette législation et déjà précurseurs sur de nombreuses actions en faveur du développement durable (suppression des sacs de caisse, opération Nettoyons la nature, Alliances locales…), les 42 magasins E.Leclerc bretons de la Scarmor, décident d’accélérer le mouvement en supprimant progressivement les produits phytosanitaires de leurs rayons Jardinage.

 

15 septembre 2013 : mission accomplie

L'ensemble des produits phytosanitaires à molécule chimique sont supprimés des rayons des 42 magasins bretons qui s’engagent à vous accompagner vers un jardinage responsable en vous proposant des produits alternatifs à prix E.Leclerc.


Les Leclerc bretons s'engagent pour l'éco-jardinage

-Juin 2013-

Et si les Leclerc bretons refaisaient le coup du sac de caisse ? Avec l’opération "Zéro phyto, c’est pour bientôt" qui débarquent dans vos magasins, l’idée de créer un "effet papillon" dans les jardins, est bien au cœur de la démarche. Haro sur les phytosanitaires chimiques, les 42 magasins E.Leclerc de la coopérative Scarmor s’engagent dès maintenant à réduire, puis à supprimer d’ici quelques mois, la vente de pesticides dommageables pour l'environnement au profit de méthodes et de produits alternatifs respectueux de la nature.

 

La technique du petit poucet breton…

Rappelez-vous, l’initiative était partie du magasin E.Leclerc de Concarneau dans le Finistère, puis s’était répandue dans tout le département : remplacer les sacs plastiques de caisse jetables par des sacs renouvelables. Nombre de détracteurs pensaient que les clients n’accepteraient jamais d’abandonner ce qu’ils considéraient comme un avantage. Mais l’enseigne a tenu bon et même repris la bonne pratique sur l’ensemble de son réseau. Quelques années plus tard, la majorité des commerces de la petite ou de la grande distribution, ne proposait plus que des sacs consignés. En 2010 le législateur a rendu cette démarche obligatoire pour tous.

 

C’est ce même appel aux "conso-acteurs" que font aujourd’hui les Leclerc bretons de la coopérative régionale armoricaine avec "Zéro phyto, c’est pour bientôt" pour sensibiliser le grand public au jardinage responsable. Cette opération annonce l’abandon de la vente des pesticides les plus dommageables pour notre environnement tels que certains insecticides, herbicides et molluscicides, au profit de produits alternatifs respectueux de nos eaux et rivières, de nos sols et de tous les "habitants" des jardins.

 

La Bretagne est souvent pointée du doigt quand il s’agit d’évoquer la qualité de ses eaux et rivières, même si elle est pourtant la première région française couverte par des démarches d’aménagement et de gestion des eaux (Sage). Il reste beaucoup à faire au niveau des industriels, des distributeurs et même à l’échelle des particuliers qui préfèrent bien souvent la solution la plus rapide et la plus efficace, à la moins polluante. Pourtant chacun représente un maillon de la chaîne pour préserver notamment le bon état des eaux et de nos milieux aquatiques. Et c’est bien ce qui sensibilise particulièrement Jean-Marie de Bel-Air, adhérent Leclerc de Plougastel qui travaille depuis plus d’un an sur l’organisation de l’opération "Zéro Phyto".

 

Vendre autrement et jardiner responsable : un engagement collectif

En janvier 2013, ce sont près de 7 000 visiteurs qui participaient à la 14e édition du "Carrefour des gestions locales de l’eau" de Rennes. A l'initiative de la Région Bretagne et de l'Agence de l'eau Loire-Bretagne en liens avec de nombreux partenaires (Conseil Général, Dréal, Draaf...), cet évènement est prépondérant pour permettre débats et rencontres, entre acteurs publics et privés, qui peuvent ainsi échanger et communiquer sur les bonnes pratiques et initiatives à mettre en place pour une prise de conscience collective.

C'est dans ce cadre que Jean-Marie de Bel Air, fut conforté dans sa volonté d’accélérer la disparition des produits phytosanitaires contenant des molécules chimiques, dans tous les magasins, en proposant aux dirigeants des magasins de la Scarmor, d’anticiper le calendrier fixé par le Grenelle de l’environnement.

 

Le calendrier Zéro Phyto dans les magasins E.Leclerc bretons


> 3 questions à Jean-Marie de Bel Air, adhérent Leclerc de Plougastel

La campagne "Zéro phyto" affichée dans tous le smagasins E.Leclerc bretons
La campagne "Zéro phyto" affichée dans tous le smagasins E.Leclerc bretons
Bretagne au cœur : Qu’est qui a motivé cet engagement breton ?
Jean-Marie de Bel-Air
: "Nous avons tous à cœur notre région et la Bretagne est particulièrement concernée par la problématique de l’eau et de ses pollutions. En tant que Bretons, nous sommes soucieux de notre environnement et en tant qu’entrepreneurs, de nos responsabilités dans sa préservation. L’objectif de ce lancement de campagne "Zéro Phyto", est de progressivement éliminer tous les biocides dans les rayons jardinage de nos magasins E.Leclerc bretons, pour privilégier des solutions ou des produits alternatifs.
Mais nous sommes dans un contexte économique difficile et nos magasins sont des gros vendeurs de pesticides en tout genre. Il a fallu de nombreuses discussions avec tous les responsables indépendants bretons pour obtenir finalement un consensus. Maintenant, c’est parti. Produits, PLV et chefs de rayon sont tous opérationnels. C’est au consommateur maintenant de jouer et de nous accompagner dans cette démarche ambitieuse". 
BAC : Comment se met en place cette campagne ?
J-M.d.B-A : "Avec cette première opération, nous amorçons la mécanique en proposant systématiquement des produits de substitution aux consommateurs qui cherchent à acheter leurs désherbants ou leurs anti-nuisibles habituels. Nos équipes en Scarmor préparent depuis des mois une gamme de produits équivalents, mais avec des propriétés moins impactantes pour l’environnement. Car s’ils sont parfois moins efficaces dans l’instant, les produits de substitution sont tous moins agressifs pour nos jardins et leurs "habitants". Nos chefs de rayon vont d’ailleurs suivre régulièrement des formations sur les produits phytosanitaires et les produits alternatifs, pour pouvoir sensibiliser le consommateur à jardiner durablement.
Il est important d’éduquer petit à petit les gens sur des bonnes pratiques à mettre en place au fil des saisons. Pour le jardinier amateur responsable, il s’agit de travailler davantage dans la longueur et la continuité et ne pas attendre d’être envahi par les "mauvaises herbes" pour agir. Nous avons pour cela édité un petit guide pratique pour adopter les bons gestes, respecter quelques règles très simples de précaution (paillage, désherbage thermique, les bons dosages…) et rappeler l’intérêt de profiter de la présence des auxiliaires qui sont les précieux compagnons du jardinier (coccinelle, araignée, crapaud ou hérisson)".
BAC : Qu’attendez-vous de cette opération ?
J-M.d.B-A : "Une prise de conscience collective et progressive !
      > Du côté des industriels : qu’ils continuent à proposer et étoffer des gammes de produits plus vertueux pour l’environnement, en abandonnant peu à peu les produits les plus puissants. Certains ont commencé en créant des stickers et des produits en emballages prédosés, plutôt que des bidons que le particulier use parfois de façon excessive pensant que plus la dose est importante, plus le résultat est radical. Plus radical ça l’est ! Mais surtout pour son environnement direct !
      > Du côté des distributeurs : j’espère que notre démarche régionale va démonter à tous que notre engagement va dans le bon sens et faire des émules dans toute la grande distribution. D’ailleurs pour cet automne, nous montons encore d’un cran l’exigence. Un certain nombre de produits phytosanitaires seront supprimés définitivement de nos rayons. Et au printemps 2014, nous modifierons le catalogue national de l’enseigne pour proposer un catalogue breton avec beaucoup plus de produits alternatifs mettant ainsi l’accent sur notre démarche.
     > Enfin du côté du consommateur : nous sommes convaincus que c’est juste une question de temps et de sensibilisation. Le slogan "Zéro-phyto c’est pour bientôt" marque notre souhait de ne pas imposer nos orientations militantes de façon brutale à nos consommateurs. L’idée est plutôt d’obtenir leur adhésion de manière pédagogique, en passant par plusieurs étapes progressives. Nous devons les accompagner dans cette manière de jardiner autrement. Avec une bonne information en rayons, le jardinier amateur prendra même plaisir à devenir le premier militant de "Zéro phyto". Après tout, il s’agit de protéger notre bien commun à tous".

 

L’initiative des magasins E.Leclerc a permis aux débuts des années 2000, d’éviter qu’environ 20 millions de sacs en plastique par an, partent dans la nature. Et c’est surtout le consommateur qui a tout le mérite du succès de cette mutation. Il a relevé le défi en montrant qu’il avait intégré cette nouvelle pratique dans sa vie personnelle. Il est maintenant attendu au rayon jardinage…


    Le Calendrier "Zéro Phyto" dans les magasins E.Leclerc bretons

JUIN 2013           > "Zéro Phyto, c’est pour bientôt" : Opération d’information 

                       et de sensibilisation dans les magasins

 

AUTOMNE 2013    > Suppression définitive en rayons de certains pesticides

 

PRINTEMPS 2014  > Edition d’un catalogue spécifique des Leclerc bretons avec

                       un parti pris pour les produits alternatifs


La presse en parle

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Romain (jeudi, 25 juillet 2013 12:25)

    Est-ce l'engagement écolo des responsables ou bien l'obligation de certification des distributeurs de phyto (et toutes les contraintes qui y sont liées) obligatoire d'ici le 1er octobre 2013 qui fait que certains magasins retirent de leurs rayons les produits phyto? ou bien les 2?

  • #2

    bzhcoeur (lundi, 16 septembre 2013 12:45)

    Romain, la réponse est donnée dans l'article... Loi Grenelle 2 et engagement militant pour l'environnement, viennent expliquer cette initiative des responsables des Leclerc bretons d'accélérer le calendrier.