QUI SOMMES-NOUS ? > RESPONSABLE


    ALLIANCES LOCALES

Michel Mouillé, le paysan militant qui a dit « oui » aux Alliances locales*

Il y a des départs en retraite qui ne passent pas inaperçus, surtout quand ils marquent la fin d’une longue collaboration qui s’est inscrite dans le temps par la force de rencontres. Ce jour-là Michel Mouillé, producteur de fromage de chèvre à Arzano dans le Finistère vient saluer l’équipe du Leclerc de Concarneau, avant de passer la main à son fils et lui-même retourner à ses premières amours professionnelles : l’aide aux jeunes en difficultés. Son parcours n’est pas banal, tout comme l’homme dont les moustaches gauloises soulignent le parler franc et le regard volontaire. Celui qui pendant des années avait juré ne jamais travailler avec la grande distribution revient sur ces "alliances locales" entretenues pendant une vingtaine d’années avec les magasins Leclerc de Concarneau et de Quimperlé.

 

Michel Mouillé est un homme de caractère et de conviction. Une simple formule ? Loin de là, cela signifie qu’il ne prend pas des options par dépit mais qu’il fait des choix par convictions. Ce militant de la confédération paysanne ne voit aucune contradiction entre la démarche qu’il a choisi de faire un jour vers le magasin Leclerc de Quimperlé et Concarneau et les causes qu’il défend. "C’est une histoire d’hommes, de rencontres, de relations franches et honnêtes qui se sont instaurées non pas avec l’enseigne Leclerc, mais avec les équipes de ces deux magasins. Je mets l’humain au plus haut niveau de mes valeurs", tient à préciser le producteur de fromages de chèvre. Une réalité que l’on appréhende tout à fait en écoutant ce jeune retraité raconter son parcours.

 

Avec une formation initiale d’éducateur spécialisé et d’infirmier, il débute sa carrière très logiquement dans un établissement psychiatrique. "Mais après 68, j’étouffais derrière ces murs et j’ai décidé de tout lâcher pour élever des chèvres et produire du fromage. Je n’avais aucune connaissance du métier. J’ai galéré pendant 15 ans à faire exclusivement les marchés. Jusqu’au jour où j’ai décidé qu’il fallait que je trouve un équilibre entre le temps de travail et le temps pour militer pour les causes qui me sont chères". Et c’est là que Michel décide de proposer une collaboration aux Leclerc proches de chez lui. "Je suis arrivé avec une offre que je voulais sans compromis : un produit et un service avec en contrepartie une petite marge sur le prix de vente. Ils m’ont tout de suite dit OK et j’ai pu établir d’emblée de très bonnes relations avec les responsables de rayons, mais aussi les vendeurs, tous les gens qui gravitent dans l’hypermarché ou même la direction des deux magasins. Il n’en aurait pu être autrement pour que j’accepte de travailler avec la grande distribution", insiste-t-il.

 

« La grande distribution m’a permis de m’épanouir »

Ces temps d’échanges et de rapports conviviaux instaurés au fil des ans payent, puisque les produits frais de Michel Mouillé occupent toujours une belle place en rayons. Chably, Sainte-Maure mais aussi bûches à la coupe avec une gamme affinée, aux poivres ou aux herbes représentent les produits issus de l’exploitation de 80 chèvres, qu’il a transmis ces dernières années, à son fils. "On transforme environ 60 000 litres de lait par an, avec en moyenne un litre pour un fromage. Les magasins ont besoin d’être livré toute l’année mais, c’est nous qui décidons des promotions dans des périodes qui nous arrangent, comme au printemps, quand on a trop de lait".

 

Et c’est tout naturellement et sans complexe que Michel Mouillé considère que c’est la grande distribution qui lui a permis de s’épanouir : par le temps retrouvé pour profiter de la vie et militer tout en assurant sa subsistance toute l’année grâce au fruit de son travail. Aujourd’hui le Finistérien est heureux de pouvoir s’investir pleinement dans ses activités militantes. Responsable de l’association Cocico sur Quimperlé, il est impliqué dans la problématique des déchets et du compostage collectif, milite avec Nature et patrimoine pour permettre aux écoles de découvrir la rivière et travaille sur un projet d’accueil de jeunes en difficultés avec le Conseil Général. Autant de projets qui le mobilisent et lui garantissent cette soif de rencontres et d’échanges humains dont il exprime le besoin insatiable. Une nouvelle vie s’offre à lui, que chaque personne qui l’a côtoyé au Leclerc de Quimperlé ou de Concarneau, lui souhaite sincèrement aussi épanouissante que la précédente !


* "Les Alliances Locales" : appellation qui permet de regrouper toutes les initiatives que les magasins ont déjà ou vont prendre pour développer les filières locales. Les Alliances Locales sont définies au travers d’une charte qui permet :

> au consommateur d'être certain de la provenance locale des produits avec la mise en place d'une information précise

> au producteur local de créer une vraie relation commerciale contractualisée et directe avec un centre E.Leclerc

> au magasin de promouvoir des produits locaux dont la traçabilité et la qualité sont aisément vérifiables

 


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Patrick (mardi, 04 mars 2014 23:35)

    Il se présente à Querrien pour les municipales, voir son blog www.nouvelelanquerrien.fr