NOS METIERS

A Ploudalmézeau, sport et loisir sont affaires de spécialistes

Ouverture du concept Sport & Loisirs au E. Leclerc de Ploudalmézeau. C’est forcément un événement, surtout quand il s’agit d’un magasin concept peu développé dans le réseau breton. Alors, s’il y a peu matière à comparer, il y a tout à y attendre. Avec plus de 1300 m2 divisés en 2 thèmes et une équipe de 8 personnes dédiées au nouveau magasin, on peut dire que Ploudalmézeau fait carton plein. Petit repérage du terrain et débriefing avec l’équipe de spécialistes.


D’un côté tout l’équipement pour le sport et le loisir et de l’autre un espace dédié au nautisme. C’est la particularité du magasin qui veut ça, deux espaces distincts séparés par un escalator qui permet d’accéder à l’étage et une vraie bonne idée pour exploiter cette incongruité : jouer la carte thématique. C’est Madame Jestin, l’adhérente du magasin qui dirige les lieux avec Sébastien Kerbrat au coaching d’une équipe de 6 personnes dont 3 salariés nouvellement embauchés. Chacun connaît son poste pour occuper le terrain et joue de sa spécialité pour apporter le meilleur service.

 

Un concept deux en un !

A gauche au-dessus du récent Espace culturel de Ploudalmézau, il y a donc un premier espace de 990 mètres carrés qui accueille un grand choix de vêtements, de chaussures et de matériels de marques spécialisées dans des disciplines bien précises : cyclisme, running, danse, foot, basket, fitness, skate, natation, sports de combat, badminton, tennis, rugby, etc . Et sur une autre partie une vaste gamme sportswear et bagagerie pour les addictes du genre. Avec évidemment une offre mixte qui s’étend du junior à l’adulte.

 

A droite, il y a le deuxième espace de 330 mètres carrés dédiés aux sports d’eau et à tout ce qui se rapporte à la randonnée. D’un côté vous avez tout ce qu’il faut pour vous équiper pour la marche et le bivouac et de l’autre pour vous adonner aux sports nautiques : de type kayak, paddle ou planches, avec le bon équipement de protection. Mais l’une des grandes forces de ce rayon est également la part belle faite à la pêche tous azimuts : pêche à pied, pêche en mer et pêche en rivière, avec ses murs de rayons colorés d’appâts en tout genre, ses cannes à pêche de base aux modèles de compétition et ses moulinets dont les plus précieux sont même sous vitrine. C’est vous dire, si les références ne manquent pas.

 

L’atout concept : Les SMTT ! (Spécialistes Maison Tout Terrain )

Cette variété et cette déclinaison des sports et loisirs impressionnent dès lors que l’on sait que ce concept existe peu en Bretagne (le plus proche étant celui du E. Leclerc d’Hennebont dans le Morbihan). Cela signifie pour Madame Jestin et son équipe, qu’il a fallu travailler en autonomie, au feeling pour certaines gammes ou au contraire en s’appuyant assurément sur les spécialistes maison pour proposer des produits de qualité et des références incontournables pour les amateurs ou passionnés de certains sports. Et question spécialistes, on peut dire que l’équipe est riche de ses diversités et de ses experts.

 

Jérémie, l'as du rayon

D’un côté, il y a Jérémie Salaun, la trentaine, THE mécanicien de l’équipe Bic 2000 et de l’équipe de Bretagne depuis 4 ans, qui a pratiqué lui-même la compétition et fut classé au niveau national après avoir été Champion de France de VTT en 1994. Autant vous dire que côté vélo, ce Breton là en connaît un rayon ! Et cela se voit sur roues, dans les rayons du magasin justement, avec une gamme présentée on ne peut plus large qui commence aux environs de 100 euros pour atteindre 2 500 euros. "Mais sur commande, il existe des vélos de compétition dont la valeur dépasse les 10 000 euros", explique Jérémie qui tient à ne négliger aucune référence. Bon, rappelons quand même que le prix moyen pour un vélo est de 199 euros et qu’il s’agit surtout de ne pas se tromper de terrain. Entre le VTT, VTC, de piste, le tracking, le vélo pour le petit, celui avec panier pour les balades en ville et le vélo électrique qui connaît quelques amateurs, notre spécialiste n’est pas là pour décorer.
Jérémie a intégré le rayon "bazar" du Leclerc de Ploudalmézeau dès le mois de septembre 2012 pour s’aguerrir aux pratiques du magasin avant de retrouver très vite ses bons réflexes de vente, puisqu’il a tenu un magasin de cycles il y a quelques années à Lesneven. Et si entre deux, ce jeune passionné a travaillé dans le bâtiment, on peut imaginer que cette expérience n’aura pas nui à ce MacGyver de la petite reine qui va également officier dans l’Atelier du magasin, un service supplémentaire très appréciable pour tout type de réparation sur des vélos achetés ou pas en magasin.

Rodolphe, la mer pour passion

En face, côté nautisme, c’est Rodolphe Baubion qui a la mention "expert" en plus d’une passion pour son terrain qui se lit d’emblée sur son sourire quand il commence à vous faire le "pitch". Et pourtant cet ancien manœuvrier de la Marine Nationale vit une reconversion radicale. "Pour moi c’est un véritable challenge mais le résultat d’un parcours très cohérent avec la mer pour passion", explique celui qui fut bosco pendant 20 ans mais aussi marin-pêcheur et vendeur en magasin d’accastillage.
Une expérience "multi-cartes" dotée d’un petit truc en plus : une pratique intense et passionnée de la pêche ! Et là, attention il peut en convertir plus d’un, en moins de 10 minutes tant sa connaissance du domaine et des techniques sont étendues. Le ton n’est pas professoral mais pédagogique et adapté comme l’achalandage de ses rayons. Alors quand on lui demande un renseignement, on peut dire qu’il fait le job.
Exit les heures passées sur le wikipédia de la pêche ou du kayak pour connaître le B.A.-BA, Rodolphe vous donne le minimum vital pour bien commencer : choisir sa canne spinning, son moulinet à tambour fixe, ses appâts à paillette ou fluo selon le poisson à séduire, les bons coins en mer ou en rivière, le bon équipement étanche, le kayak familial et son kit complet portable en sac à dos. L’ancien militaire pratique l’adaptabilité au cordeau et n’envisage son métier que par le professionnalisme et la pratique du conseil.

 

Mais attention danger, quand on en a fini avec ces deux-là, la tentation est grande de valider son panier avec moult équipements plus ambitieux que ce que sera votre pratique sportive en réalité. Non pas que la technique de vente soit agressive, au contraire ces deux-là s’adaptent au niveau de chacun, mais bien à cause du plaisir qu’ils ont à vous transmettre leurs passions pour ces sports qu’ils défendent et qu’ils connaissent. Alors forcément on a envie de tout essayer… Mais rappelez-vous il est périlleux et sans doute présomptueux de vouloir pratiquer la pêche à la mouche fluo en VTT avec son paddle gonflable sur le dos, vêtu d’une combinaison étanche et des gants de baseball.

 

Alors si vous avez bien compris le concept et que vous connaissez vos limites, rendez-vous à Ploudalmézeau !



Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Fabien (mercredi, 17 avril 2013 09:57)

    ça a l'air bien. Plus besoin d'aller jusqu'à Brest pour s'acheter des Converse alors???Je vais allé voir ça aussi pour une planche.

  • #2

    Richard (mercredi, 17 avril 2013)

    Une équipe très sympathique et professionnelle, le conseil pour tous les niveaux de pratique, que du bon!

  • #3

    françoise (jeudi, 18 avril 2013 08:12)

    beau magasin, très beau rayon pèche pour nous pècheurs sportifs et de loisir ou vraiment on trouve l'essentiel et moi je suis fan !!! conseils avisés et bonne ambiance

  • #4

    mickael (mercredi, 20 novembre 2013 23:49)

    ils sont peut etre bon en peche et vélo, par contre en chaussure running ils ne connaissent rien, la pauvre caissiere est toute seule à conseiller et ne connait pas grand chose, bref j'ai passé mon chemin