Les Leclerc bretons "partenaires" des coquilles de St Brieuc depuis 15 ans

15 ans de partenariat ça se fête ! Et quand il s'agit de produits aussi qualitatifs que les coquilles St Jacques de la baie de St Brieuc, l'événement vaut bien une sortie en mer et une visite d'usine. C'est ainsi que les responsables Poissonnerie de nos magasins E.Leclerc bretons ont répondu à l'invitation de la coopérative costrarmoricaine Celtarmor pour découvrir la route de la Coquille de la baie de Saint-Brieuc, depuis la pêche jusqu'à son expédition en magasins.  

L’usine Celtarmor basée à St Quay Portrieux a été créée en 1985 alors que les pêcheurs costarmoricains souffraient de la mévente de la coquille St Jacques. Le groupe Le Graët et les Producteurs de Cobrenord  ont décidé de se regrouper pour créer un outil dédié à la transformation de coquille de St Jacques en surgelés. Valérie Le Graët est fière de rappeler que le pôle Pêche Celtarmor est un groupement unique en France entre une entreprise agroalimentaire familiale et une coopérative d’artisans pêcheurs. Il permet un accès privilégié à la ressource et donne toutes les garanties d’une pêche artisanale bretonne de qualité supérieure. Une implantation géographique de la flotte de pêcheurs couvrant toutes les côtes bretonnes permet l’accès à différentes espèces de poissons, coquillages et crustacés.

C’est en 2004 que Celtarmor s’est lancée dans la « production » de la noix de St Jacques fraîche avec la marque Amiral de Bretagne. Le partenariat avec la Scarmor a commencé avec le magasin E.Leclerc de Plérin puis s’est étendu à tous les magasins. La croissance fut très rapide et surtout durable au niveau des volumes. Les E.Leclerc bretons de la Scarmor sont fiers de ce partenariat qui dure depuis 15 ans avec Celtarmor et les pêcheurs de Saint-Brieuc. Celtarmor fournit chaque année 1000 tonnes de St Jacques de la baie de St Brieuc aux magasins E.Leclerc de la Scarmor (entières, noix fraîches et surgelés confondues).

1 kg de noix de St Jaques = 10 kg de coquilles St Jacques entières

Deux coopératives qui portent les mêmes ambitions et valeurs : développer l'emploi local de façon pérenne, soutenir la filière pêche Amiral de Bretagne et plus globalement l'économie durable en Bretagne ! 

 

Quai de déchargement de l'usine Celtarmor. Après être passées à la Criée pour le contrôle de conformité, les coquilles St Jacques pêchées du jour arrivent entières. L'usine traite chaque année 3000 tonnes de coquilles de St Brieuc, 1500 tonnes de pétoncles débarqués dans les ports bretons et normands et 500 tonnes d'amandes de mer.

La pêche à la Coquille Saint-Jacques est autorisée d'octobre à avril avec des variantes selons les localisations des gisements et des quotas à respecter. 

En début de campagne, Celtarmor privilégie la coquille ou la noix de St Jacques fraîche plutôt que la transformation en surgelés. Chaque année, ils produisent 300 tonnes de noix de St Jacques
Pour faire 1 kg de noix de St Jacques, il faut 10 kg de coquilles entières !

Une fois leurs coquilles enlevées, les noix de St Jacques sont encore habillées de leur barbe et de leur poche noire. Elles arrivent alors jusqu'aux "petites mains expertes et minutieuses", pour être néttoyées et triées. 

Arrivée sur le site du gisement de St Quay Portrieux. Les bateaux attendent l'heure du départ. Ici la pêche à la coquille est autorisée les lundis et mercredis à raison de 2 fois 45 minutes. Autant vous dire que plus on est rapide, plus on pêche.

Top départ ! Les coquillers immergent leurs dragues et les tractent pour ratisser le fond marin avant de les remonter. Un trait dure environ 10 minutes. Les manoeuvres doivent être rapide, à la barre comme sur le pont. Ce jour là, la mer était calme, mais on mesure déjà combien ce travail est physique et risqué selon les conditions météoroligues en mer. Une fois remontée, on pétoche (vide) la drague.
En Baie de Saint-Brieuc, les anneaux des dragues font 97mm. Un quota de 4550 tonnes de coquilles a été instauré pour la campagne 2018 et pour l'ensemble de la flotille qui travaille dans la Baie de St Brieuc. 400 navires de pêches pratiquent la pêche à la coquille en Baie de St Brieuc...

En 45 minutes le nombre de traits est limitée mais certains bateaux ont déjà de bonnes "récoltes" sur le pont. Avec en 2018, des quotas en hausse, il résulte de ces mesures drastiques mises en place pour encadrer cette pêche, une préservation du gisement afin d'éviter d'épuiser la ressource. Les coquilles inférieures à 10,2 cm sont rejetées à la mer.

Sur la terre ferme, chacun a pu réaliser combien la coquille St Jacques nécessite une pêche parfois très périlleuse et un traitement du produit à la mesure de sa valeur pour arriver dans sa plus belle robe sur les étals de nos magasins. Scarmor et Celtarmor sont fiers de ce partenariat qui mettent depuis 15 ans leurs valeurs au diapason : développer l'emploi local de façon pérenne, soutenir la filière pêche Amiral de Bretagne et l'économie durable plus globalement en Bretagne !

Siège social : Scarmor LANDERNEAU
ZI de Bel Air - 29419 Landerneau
02 98 85 77 00