A vos côtés

41e édition : "Nous nous vîmes 8 000 en arrivant au port !"

ST Pol – Morlaix : ce n'est pas une course mais une institution !

Participer au « St-Pol – Morlaix »- 10, 21 ou même 5 km pour les plus jeunes, n’est pas une anecdote. C’est une véritable expérience. Ils étaient cette année encore près de 8000 à fouler le bitume, sous un ciel gris mais tempéré, pour vivre cette aventure-là. Dans la souffrance, la recherche de performance ou la franche rigolade, chacun gère sa course selon ses capacités mais avec l’objectif choral de relever un défi. Car ce rassemblement sportif, festif et convivial qui célébrait cette année sa 41e édition est pour tous les participants, amateurs ou champions de haut niveau, un rendez-vous incontournable quand on pratique la course à pieds. Le secret d’un tel consensus réside sans doute au cœur de l’organisation de cet événement animé par 650 bénévoles. Rencontre avec leur président, François Le Disses.

St Pol-Taulé-Morlaix. Ce n’est pas une course, c’est une institution ! Et ce n’est pas François Le Disses, le président qui dira le contraire. Ce natif de Saint-Pol-de-Léon a repris les rênes de la manifestation il y a presque 15 ans et lui a permis de gagner en notoriété et en rayonnement. Pour preuves, le nombre de coureurs qui a connu une augmentation de plus de 4 000 et l’organisation de trois championnats de France sur les deux distances qui composent ce grand rendez-vous : le 10km et le semi-marathon (21 km).

Mais pour en arriver là, un travail de fond est aussi de mise, car le cahier des charges est précis et le lobbying sur les instances nationales s’exerce sur le long terme et toute l’année, tant la concurrence est grande. On comprend d’ores et déjà que si l’organisation du "St Pol-Morlaix" est aux mains des précieux et fidèles bénévoles (près de 650 cette année), le Président doit aussi savoir jouer dans la cour des pros pour maintenir à niveau ces courses situées en Région.

 

"L’organisation des championnats de France, ce n’est pas comme une coupe de France pour laquelle on additionnerait des points ici et là. Ici à l’issue du championnat, c’est bien La Marseillaise qu’on entonne !", précise François Le Disses. C’est pourquoi cet ancien athlète de haut niveau, qui fut coureur de demi-fond et classé dans les 5 meilleurs Français avant d’être entraineur national, ne cache pas sa fierté pour ce travail d’équipe. Une alchimie qui permet à l’événement de conserver à la fois cette ambiance conviviale et la qualité d’accueil des athlètes de haut niveau français et internationaux qui composaient, cette année encore, un plateau vraiment exceptionnel.

 

Comme le Ballon d’or en football, il existe d’ailleurs un trophée suprême qui s’appelle le Bipède d’or et qui récompense chaque année un organisateur ou une organisation. L’association St-Pol Morlaix a ainsi été désignée par le jury composé d’un ensemble de journalistes, de coureurs interrogés par questionnaire en fin de course et d’officiels lauréate en 2003, 2006, 2007, 2008 et en 2005 à titre personnel pour François Le Disses.

 

"Le but n’est pas de l’obtenir chaque année. Ce qui compte c’est que cette reconnaissance est venue à plusieurs reprises saluer le travail accompli. Cela nous a permis de nous conforter dans nos valeurs et nos bases". Mais François Le Disses ne le cache pas, sa situation d’ancien athlète de haut niveau lui vaut un certain respect dans le milieu car chacun le sait, son enthousiasme pour le sujet ne ment pas. "J’aime profondément les coureurs. Quand je m’approche de la ligne de départ, je ressens toujours une montée d’adrénaline alors que je ne fais plus de compétition. Ma passion pour la course m’a amené énormément de satisfaction comme coureur et entraîneur et maintenant j'ai envie de le rendre et de le partager".

 

Ce jeune retraité qui reconnait courir au moins quatre fois par semaine juste pour s’entretenir, trouve encore du temps pour organiser chaque année en mai un trail marin : Le Roscoff to Roscoff avec une partie de la course dans l’estran. " Et puis comme je m’ennuyais", plaisante-t-il encore, "je suis Président régional de toutes les courses bretonnes pour un mandat de 4 ans. J’apporte mon expertise aux 480 courses de la région et je les représente au niveau national. Et La Bretagne est la deuxième région française organisatrice de courses à pieds".

 

Mais ne l’oublions pas si cette course se prévaut aujourd’hui d’être devenue une institution en Bretagne, elle doit aussi sa réputation à la volonté de son Président qui use de ses connaissances du sérail et de son réseau pour faire venir des champions courir sur les deux distances. Organiser un championnat de France demande un budget conséquent pour respecter un cahier des charges très précis. Les 420 000 euros nécessaires aux courses du St-Pol – Morlaix sont financés par la Région, le Conseil général, les communes, les partenaires privés et le droit d’inscription des coureurs. "Il faut savoir que 55% de l’événement est financé par le privé, 25% par les institutionnels et 20% par les coureurs. Mais je tiens à préciser que nous sommes l’évènement de course à pieds le moins cher de France pour la prestation que l’on propose".

 

Pourtant le dispositif mis en place ne lésine pas sur les moyens pour encadrer au mieux les coureurs et sécuriser le parcours : 30 cars de 70 places pour transporter les coureurs du parking aux lignes de départ, une quarantaine de gendarmes, une vingtaine de policiers municipaux, une société médicale spécialisée dans ce type d’événementiel qui vient de Lyon et une cinquante de bénévoles de la Croix Rouge avec leurs véhicules.  "Dans ce type de course, le budget sécurité est énorme", précise François Le Disses.

 

Mais un autre point non négligeable : avec ses 650 bénévoles, l’association est la seule organisation de France, de ce niveau à ne fonctionner sans permanents salariés. Les partenariats sont alors primordiaux pour rester pérenne. Ainsi pour la première année les magasins E.Leclerc de ST-Pol et de Morlaix ont tout de suite proposé leur soutien dès lors que la précédente enseigne concurrente a décidé de mettre un terme à son partenariat. "Je savais depuis longtemps que le jour où cette situation arriverait, les adhérents Leclerc Michel Penn et Sébastien Polard souhaitaient participer à l’événement en nous apportant leur aide".

 

Et c’est sans doute tout cela qui fait de cette course un patrimoine pour tous les régionaux qui viennent autant là pour courir que pour encourager, tandis que les spécialistes la qualifie de "grand’ messe du running" que tout coureur digne de ce nom doit avoir fait au moins une fois dans sa vie.

 

Bref, tout le monde est d’accord pour considérer que le St-Pol-Morlaix place la Bretagne au top des évènements sportifs incontournables ! Alors courez-y !

 

Le site officiel de l'association St-Pol - Morlaix

 


Commentaires : 0