Communiqué de Rémy Jestin, président de Scarmor/E.Leclerc

Intolérable, inacceptable !

Forcément, nous comprenons le désarroi et la détresse des agriculteurs bretons. D’ailleurs pour les deux productions principales de notre territoire, que sont le lait et la viande, des discussions sont en cours au niveau national.

 

Pour le porc, un fonds structurel est à l’étude. Aujourd’hui la balle est dans le camp de la FNSEA qui requiert l’avis de l’Autorité de la concurrence et de la Commission européenne. Rappelons-nous qui a arrêté le 1,40 l’année dernière...

 

Pour le lait, une discussion avec toutes les enseignes de la grande distribution, est également en cours sur l’élaboration d’une charte avec la FNPL. L’enseigne Leclerc respecte toujours à date, les accords du 24 juillet 2015.

 

Cette nuit, la Scarmor a été victime de dégradations intolérables, inadmissibles dans les magasins et les entrepôts de Landerneau et du Relecq-Kerhuon. Sur le site de ce dernier, une centaine d’individus cagoulés et masqués, est entrée dans l’entrepôt, a mis le feu à des palettes d’essuie-tout et endommagé des marchandises stockées dans une chambre froide. Environ 80 palettes ont été détruites. Ce n’était pas du blocage mais du saccage.

 

Les salariés et adhérents de la Scarmor sont très touchés par ces comportements irresponsables, alors que nous démontrons tous les jours, à travers nos marques présentes dans nos magasins, notre soutien aux productions régionales.

 

Casser ne résoudra aucun problème !

 

Rémy Jestin

Président de la Scarmor, coopérative régionale E.Leclerc

 

 

NB : Contrairement à une fausse information diffusée dans certains médias, le groupe E.Leclerc était bien représenté par Monsieur Jean-François Huët, à la réunion du lundi 8 février 2016, à Matignon avec Manuel Valls.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0