Interview / Rémy Jestin, président de la Scarmor, coopérative régionale E.Leclerc de Bretagne

> Que retenez-vous de l’année 2015 pour la Bretagne, la Scarmor et les magasins ?

 

Ce que je retiens en tout premier lieu de 2015, ce sont bien-sûr les attentats qui ont secoué la France. Mais l’année s’est tout de même terminée sur du positif, avec l’aboutissement à un accord à l’issue de la Cop21 et le sursaut républicain aux dernières élections.

 

D’un point de vue plus régional, pour notre coopérative Scarmor, l’année 2015 restera marquante avec l’inauguration de l’entrepôt à Plaintel en avril dernier. C’était une première en soi depuis 1969 pour la Scarmor.

 
Côté magasins, l’année 2015 a démontré une nouvelle fois la dynamique qui anime les adhérents pour développer leurs magasins avec de nombreuses ouvertures de concepts : Brico-jardinage à Larmor et Quimperlé ; Une heure pour soi à Pontivy ; Parapharmacie à au Folgoët et Ploudalmézeau… mais aussi des rénovations et agrandissements de magasins, comme ceux de Ploufragan, Scaër ou Châteaulin.

 

 

> Quel est globalement le bilan de l’enseigne en Bretagne ?

 

E. Leclerc continue à être leader en part de marché ! Et les derniers sondages d’opinion réalisés par 3 instituts différents, mettent l’enseigne en haut de l’affiche en termes d’attractivité sur les critères de prix, de qualité des produits et de services. C’est aussi une période transitoire pour nous au niveau numérique avec une présence sur internet qui va s’accentuer dans les prochains mois.

 

Pour notre périmètre Scarmor (de Pluduno à Riantec), E.Leclerc représente environ 9000 salariés répartis entre les 43 magasins et les 3 entrepôts de notre coopérative.

 

 
> Quand vous affichez comme slogan,"E.Leclerc partenaire de la Bretagne", quelles sont les actions et les démarches que vous revendiquez ?

 

Nous sommes clients de la majorité du tissu agroalimentaire breton. Il serait sans doute plus rapide de citer avec quelle entreprise bretonne on ne travaille pas. Que celles qui ne sont pas sur notre liste lèvent le doigt !

 

Pour rappel les abattoirs de Kermené situés à côté de Lamballe, acteur majeur de l’agroalimentaire breton sont propriétés du groupe E.Leclerc. Avec notre gamme de produits régionaux Éleveurs de Bretagne, la marque Breizh Mod qui soutient les TPE textile bretonnes, notre partenariat historique avec Produit en Bretagne, les alliances locales développées par chaque magasin et notre soutien au monde associatif, culturel, sportif et caritatif, je pense que ce slogan de "partenaire de la Bretagne" n’est pas galvaudé !

 

Quand le Seafood Fusion, premier Festival brestois pour la promotion des coquillages et des algues a fait appel à nous, nous avons décidé de le soutenir et de l’accompagner pour défendre une filière qui a besoin de visibilité et de reconnaissance notamment auprès des jeunes. Savez-vous que l’âge moyen du consommateur d’huître a 63 ans ?

 

Pour la construction de notre entrepôt à Plaintel dans les Côtes d’Armor, nous avons décidé de ne faire travailler que des entreprises bretonnes. Qui peut en dire autant ? Les collectivités ?

 

 
> Quels sont les projets et les temps forts pour 2016 ?

 

Pour nous 2016 est une année qui démarre en fanfare avec l’ouverture d’un nouveau magasin à Pluduno, près de Plancoët (22). C’était un véritable challenge pour l’enseigne qui a déjà bien maillé le territoire, mais aussi pour la Scarmor qui est fière de voir un jeune dirigeant à la tête du 43e magasin de la coopérative.

 

Les magasins vont continuer à se rénover et plusieurs ouvertures de concepts sont d’ores et déjà planifiées cette année, notamment à Quéven et à Saint-Pol de Léon (Espace culturel, Sport, Auto…).

 

Le chantier du nouvel entrepôt de Riec-sur-Belon (29) en est à son début avec le terrassement qui a commencé en décembre. Il reste encore des arbitrages techniques à faire pour une livraison prévue 1er semestre 2017.

 


> Quels vœux faites-vous pour la Bretagne et pour les salariés de la communauté Scarmor ?

 

Pour la Bretagne, je souhaiterais entre autres, voir de nouveau un patron breton élu entrepreneur de l’année ! Bravo à Gilles Falc’hun, PDG de la Sill (Société industrielle laitière du Léon). Cela démontre, ô combien, qu’il a su avec son esprit pionnier, marquer son implication sur le territoire. Une réussite pour une entreprise agroalimentaire en Bretagne !

Évidemment, je souhaite aussi que les agriculteurs, notamment des productions laitières et porcines, retrouvent des cours qui leur permettent de vivre dignement et ce dans n contexte concurrentiel européen très compliqué. Ils font la même course que leurs concurrents européens, mais malheureusement pas avec les mêmes chaussures (les leurs sont plombées de charges…)!

 

Enfin, je souhaite aux salariés que l’enseigne pour laquelle ils travaillent, reste leader. Car si les magasins vont bien, ils iront bien !

 

Côté actu

L'ouverture du magasin E.Leclerc de Pluduno le 6 janvier 2016

 

Ouvrir un nouveau magasin un 06 janvier en Scarmor, c’est de bon augure ! Le 06 janvier 1982, jour de neige à Lamballe, le nouveau magasin E.Leclerc ouvrait ses portes. Depuis, le parking est déneigé… et ne désemplit pas !

 

En ce 06 janvier 2016, le parking du magasin de Pluduno était bondé et les clients se pressaient devant les portes de leur nouveau magasin, dans un environnement très concurrentiel ! Avec l’ensemble de ses parrains, nous étions tous très contents d’accompagner Arnaud, fier de la naissance de son nouveau magasin. Une vraie réussite !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    lojou (lundi, 01 février 2016 18:49)

    Je souhaite trouver beaucoup de produits made in Breizh et de France ....
    Depuis plusieurs années j'achète des boules de graisse pour oiseaux et généralement ils proviennent de loin ,de Bulgarie par exemple!
    Miracle, le dernier achat vient de Ploermel "fabriqué et distribué " par une entreprise de Ploermel!
    Les produits d'entretien du bois et du cuir viennent souvent d'Allemagne! En france, est-on incapable d'en fabriquer ?
    Voilà quelques remarques ;il faudrait encourager les fabrications et le savoir faire , les ressources et les compétences dans notre pays! Merci à ceux qui s'en soucient et le mettent en oeuvre.