"Réagissons pour que l'avenir de nos territoires ne soit pas confisqué". par Jakez Bernard

L'appel de Jakez Bernard, président de Produit en Bretagne

Jakez Bernard à l'Assemblée générale des 20 ans de Produit en Bretagne (c)CP/Scarmor
Jakez Bernard à l'Assemblée générale des 20 ans de Produit en Bretagne (c)CP/Scarmor

Jakez Bernard réagit aux refus de permis de construire qui bloquent le développement de la société laitière Sill dans Le Télégramme du 13 mai 2015 et s'inquiète plus globalement sur l'avenir économiques des territoires ruraux.


« NIMBY ! Disent les Anglais, Not In My Back Yard, pour signifier que même si l'on trouve une idée excellente, on n'en veut surtout pas dans le fond de son jardin. Pas de bruit, pas d'odeur, pas de camion, pas de bâtiment... Traduit en langage clair, cela signifie vouloir des emplois mais pas d'usine. Étonnante perspective et triste réalité : on ne peut pas aujourd'hui envisager un projet industriel, même dans une zone artisanale aménagée à cet effet, sans déclencher la levée de boucliers d'une association de riverains. Veut-on transformer la Bretagne en belle endormie où l'on vient finir ses jours sans se soucier d'assurer un avenir à ses enfants. Ou bien veut-on une Bretagne belle, prospère, solidaire et ouverte sur le monde ?

 

L'exemple de la Sill est éloquent. Cette entreprise laitière innove, créé des emplois, ouvre la Bretagne au monde. Une tour de séchage destinée à fabriquer de la poudre de lait a vu son permis de construire refusé sur la commune de Plouvien par le tribunal administratif. L'entreprise se tourne alors vers Milizac, une commune proche et qui dispose d'une zone artisanale. Plusieurs associations font immédiatement barrage au projet. Que faut-il faire, abandonner 80 emplois et 50 millions d'investissement bretons ? Faut-il délocaliser ? Faut-il demander aux Chinois de venir investir en Bretagne pour faire à notre place ce qui nous est refusé ? Lire la suite de l'article du Télégramme

 

Salariés, entrepreneurs, élus, consommateurs, réagissez, votre avis nous intéresse ! 

Laissez nous un commentaire :

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    claudie rivoal (jeudi, 14 mai 2015)

    A ma connaissance le permis de construire a été délivré et n'a pas été refusé ni annulé. Il est juste fragilisé car le terrain est une zone agricole.

  • #2

    Olivier Bordais (samedi, 16 mai 2015 11:09)

    Vivre et travailler au pays….
    A priori, ce n ‘est pas le souhait de tout le monde ! Le message envoyé par ces associations minoritaires est clair : On ne veut aucun développement sur notre territoire. Encore une fois blocage d’un projet par une poignée « d’immobiles sectaires » qui souhaitent que notre belle région devienne un musée. Bientôt les vraies espèces en voie de disparition en Bretagne seront les entrepreneurs et les travailleurs . Refusons ce funeste horizon !

    Et pourtant , La SILL, exemple de l’entreprise citoyenne, se propose de créer de la valeur sur notre territoire pour conquérir le monde à partir de notre pointe, quelle chance nous avons d’avoir des entreprises aussi ambitieuses dans cette période si anxiogène.

    Comment dégouter ceux qui « font », ceux qui investissent et qui embauchent nos jeunes. Ces jeunes qui voient cette France liquéfiée et qui forcement ont des envies d’ailleurs, New York, Londres, Singapour …. Et pourtant, ici, nous avons tant de talents, quel gâchis !

    Mais ou sont donc nos flamboyants politiciens, si prompts à parler pendant les périodes électorales. Leur silence est éloquent. Courage ! Osez prendre la parole, mouillez la chemise, engagez vous auprès de ceux qui construisent et investissent pour la Bretagne de demain.
    Battons nous ensemble pour donner des projets d ‘avenir à nos jeunes et donner un nouveau souffle à notre belle région

    Notre Bretagne a tant d ‘atouts, tant d’énergie à revendre, une main d’œuvre qualifiée et travailleuse, de la matière grise, des savoir faire, des entreprises pleines de vitalité et enfin une force collective.
    NOUS NE DÉMÉNAGERONS PAS !!!!!

    Pour une Bretagne , belle prospère et ouverte sur le monde