Où est Charlie ? Les kiosques des Leclerc bretons dévalisés


Lundi 19 janvier 2015

On a retrouvé Charlie !

Ce lundi 19 janvier, Charlie Hebdo a retrouvé sa place dans les kiosques au milieu de l'éclectisme salutaire de la presse française et internationale. Un patchwork qui illustre bien une liberté d'expression  qui laisse à chacun la responsabilité d'exercer son libre arbitre, pour faire ses choix de lecture.

 

Ce sera finalement 7 millions d'exemplaires de Charlie Hebdo qui seront diffusés dans l'ensemble des 26000 marchands de journaux  français. Un  record absolu dans l'histoire des médias nationaux. Ce matin les kiosques des E.Leclerc bretons recevaient des Charlie par paquets de 100.

 

L'Union nationale des diffuseurs de presse (UNDP) adresse une "Lettre aux acheteurs de Charlie" pour un point de situation de la livraison pour les jours à venir des exemplaires de Charlie Hebdo. Ce texte rappelle également le fonctionnement de la distribution de la presse, avec ses contraintes industrielles, même en situation exceptionnelle.


Vous n’avez pas encore votre exemplaire ? Ce n’est pas par manque de professionnalisme de votre commerçant de presse ! Aucune zone n’a été privilégiée ! Dans quelles conditions est livrée Charlie ?

L'UNDP répond à toutes les questions et rappelle l'essentiel pour comprendre les circuits d'approvisionnement et de diffusion de la presse en France :

 

"L’imprimeur de Charlie Hebdo est en mesure de faire tourner ses rotatives, selon les jours, pour produire de 500 000 exemplaires à un million. Il faut aussi assurer l’approvisionnement en papier, en provenance de Scandinavie par bateau ; un approvisionnement imprévu qu’il a été difficile d’organiser. Ce sont les équipes de Charlie Hebdo elles-mêmes qui ont souhaité faire confiance à leur imprimeur habituel, qui a – du reste – fait montre d’une grande générosité dans ces moments difficiles, et ce sont elles qui ont refusé d’imprimer leur journal à l’étranger, dans des conditions sociales compliquées. Cette contrainte industrielle s’impose à tous.


"Que répondre à un homme qui vous dit qu'il aime mieux obéir à Dieu qu'aux hommes et qui, en conséquence, est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant ? "    Voltaire


Mercredi 14 janvier 2015

Recherche Charlie désespérément...


 

Ils étaient une bonne cinquantaine ce mercredi matin à trépigner du pied devant les portes tournantes du E.Leclerc de Concarneau, vingt minutes avant leur mise en mouvement quotidienne.

A 9h00, le rayon presse connaissait une affluence encore jamais vue. Georges, employé au kiosque à journaux du magasin, était présent pour passer l'information et répondre à la fameuse question : Mais où est Charlie ?

 

Pas un seul exemplaire en rayon, mais une affichette avec la couverture déjà connue de tous, mentionnant que la quantité livrée par le dépôt presse est épuisée. Charlie Hebdo, victime d'un succès prévisible, en dépit d'un tirage prévu à 3 millions d'exemplaires, a été diffusé au compte-goutte pour le jour de sa sortie.

 

"D'ordinaire nous en recevons 5 exemplaires" explique Georges "et nous en vendons 2 à 3 par semaine. Là, le dépôt nous en a livré 50 exemplaires. Trop peu pour répondre à toutes les réservations que nous avons prises à partir de l'annonce de la parution de ce hors-série". Le kiosque du E.Leclerc de Concarneau est le 3e plus important distributeur de presse du dépôt qui dessert tout le Sud-Finistère, après celui du E.Leclerc de Quimper et le magasin de presse du Centre ville de Concarneau (qui en a eu 60 exemplaires ce même matin). Après vérification auprès du dépôt, d'autres Charlie Hebdo seront livrés demain matin, mais là encore impossible d'en connaître le nombre. Cette fois le responsable de rayon, ne prendra plus de réservation, pour pouvoir mettre des exemplaires en rayon, disponibles pour les clients lève-tôt de ce jeudi matin.

 

Le deuxième effet Charlie !

 

Georges passe une bonne demi-heure en rayons à répondre calmement à la sempiternelle question, en conseillant les clients déçus, mais pas surpris, de choisir en attendant un autre titre de presse.

Et ça marche !

 

Les emplacements voisins de Charlie Hebdo se vident peu à peu : Canard Enchaîné, Le Télégramme (avec son numéro spécial dont Nono le dessinateur de presse est rédacteur en chef du jour), Ouest-France, Le Monde, Courrier International... On cherche Le Monde diplomatique ou Libération pendant que Georges finit de vider ses cartons délaissés le temps de faire de la relation clients. "C'est pas souvent, et c'est plutôt agréable d'avoir l'occasion de dialoguer avec  les gens, de les conseiller sur des titres qui ne sortent pas facilement d'ordinaire."

 

Alors, même si ce consensus populaire pour l’irrévérencieux Charlie Hebdo détonne avec sa ligne éditoriale et risque de ne pas durer, il n'en reste pas moins que cela pourrait bien être une aubaine pour la presse écrite, qui connait depuis de nombreuses années une désaffection constante. L'opportunité de retrouver un lectorat avide de contenus et de fond, qui au-delà du sensationnel ou de l'événementiel chercherait vraiment à suivre l'actualité sous un angle plus analytique ou satirique, et prendre au mot, la "grande presse" pour ce qu'elle est : une sentinelle de la démocratie !

 

Enfin, c'est tout le mal que nous lui souhaitons, face à cet engouement massif pour un journal satirique initialement diffusé entre 20 et 50 000 exemplaires selon les événements de ces dernières années. "Désarmant" non ?!

Le deuxième effet Charlie dans les magasins de la Scarmor en images...


La France en état de choc !

(c)Martin Argyroglo
(c)Martin Argyroglo

DIMANCHE  11 JANVIER 2015

Parce que la liberté d'expression est une valeur fondamentale de notre démocratie : résistons !

Parce que l'on ne nait pas citoyen mais qu'on le devient : éduquons !

 

JEUDI 08 JANVIER 2015

En cette journée de deuil national, à 12h dans tous les magasins E.Leclerc bretons, les caisses se sont arrêtées, les sonos ont été coupées et une minute de silence a été dédiée aux victimes de l'attentat contre le journal Charlie Hebdo.

 

Nos vidéos à voir sur Facebook


MERCREDI 07 JANVIER

#NoussommesTousCharlie

Écrire commentaire

Commentaires : 0