La Bretagne est debout pour dire non à l'écotaxe et non à la duperie

Communiqué de presse de Produit en Bretagne

La mobilisation sans précédent de tous les acteurs économiques bretons a atteint plusieurs objectifs qui nous donnent de fortes raisons de croire que l’avenir est entre nos mains, malgré la surdité affichée par nos gouvernants. Les forces vives de la Bretagne sont unies et l’opinion est conquise.

 

350 magasins membres de Produit en Bretagne ont solidairement baissé le rideau mercredi de 9 à 10h et plus de deux cents entreprises de toutes tailles et de tous métiers ont déclenché l’alerte au feu d’un bout à l’autre de la Bretagne. Des pêcheurs ont fait retentir leurs cornes de brumes, des loueurs de voitures leurs klaxons, des restaurateurs l’alarme de leur four, des Mairies leur tocsin. C’est toute la population bretonne qui s’est levée pour dire non à l’écotaxe, non à la mise en coupe réglée de l’économie bretonne, soutenue par une génération spontanée de slogans inventés par les salariés : « l’écotaxe c’est bidon, ça tue les Bretons »

 

Merci à vous tous qui vous êtes mobilisés, salariés, chefs d’entreprises, élus, sans oublier les média.

 

Le message est passé, un travail essentiel de pédagogie et d’information a été accompli. Désormais, nous sommes tous unis dans le combat.

 

Car ce n’était pas assez pour être entendu à Paris. Le gouvernement continue à faire la sourde oreille. Nous ne comprenons pas pourquoi il ne comprend pas…

Nos explications objectives relèvent de l’urgence et de l’évidence. Les

 

mesures annoncées par Jean-Marc Ayrault sont dérisoires. 15 millions d’Euros, quand un groupe agroalimentaire de dimension moyenne investit chaque année entre 30 et 100 millions d’Euros. C’est une tentative de duperie du grand public, qui connait mal la réalité des chiffres, mais qui ne trompe personne en Bretagne. Aucune mesure sur l’écotaxe. C’est une provocation.

 

Le « Pacte d’avenir », c’est aux forces vives de la Bretagne qu’il appartient de le construire. Dans les jours qui viennent, nous inviterons Monsieur Gilles Ricono, envoyé du gouvernement, à rencontrer les acteurs bretons pour lui expliquer notre vision pour l’avenir de la Bretagne.

 


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    larose (vendredi, 01 novembre 2013 22:45)

    Juste pour vous dire que nous sommes fieres de vous et que la normandie devrait faire de même
    alors Courage !!!!