E.Leclerc, Intermarché, U : fermeture solidaire des hypermarchés bretons mercredi 16 octobre

Le fait est inédit dans la grande distribution : 3 enseignes de magasins indépendants font action et communication commune pour dénoncer les risques de naufrage économique et social de la Bretagne

La Bretagne et ses entreprises traversent une grave crise économique. La Bretagne s’éloigne de plus en plus de l’Europe. Les entrepreneurs bretons que nous sommes voient rouge et la colère monte notamment contre la fiscalité verte que représente l’écotaxe. Nous le savons tous, cette taxe qui veut afficher une couleur vertueuse, est en fait une taxe de plus que paiera le consommateur et qui viendra pénaliser le pouvoir d’achat, dans un contexte particulièrement difficile pour les Bretonnes et les Bretons. Les évènements récents nous démontrent que la Bretagne et ses acteurs économiques doivent être de plus en plus solidaires pour affronter des dispositifs et des décisions qui pénalisent nos activités et notre territoire.

 

>Parce ce que nous sommes tous des acteurs économiques très attachés à leur territoire,

 

>Parce ce que nous sommes conscients des difficultés que doivent surmonter les entreprises bretonnes,

 

>Parce ce que nous ne sommes pas indifférents à tous ces emplois supprimés ou en danger qui touchent les familles de nos salarié(e)s et de nos clients,

 

>Nous, chefs d’entreprises des magasins indépendants E.Leclerc, Intermarché et U, avons décidé de nous rassembler pour marquer notre solidarité et défendre les intérêts de tout un territoire.

C’est pourquoi, nos magasins bretons resteront fermés MERCREDI 16 OCTOBRE de 9h à 10h.

 

Une communication a été réalisée pour porter le message commun des trois enseignes pour diffusion ce jour-là, dans les quotidiens Le Télégramme et Ouest-France. Cette même affiche sera apposée dans tous les magasins pour alerter le personnel et la clientèle.

 

Dans un même mouvement, pour répondre à l’appel initié par Jakez Bernard, Président de Produit en Bretagne et alerter l’opinion et les pouvoirs publics, il est proposé à chaque magasin de déclencher son alarme incendie mercredi 16 octobre à 12h. Les deux entrepôts de notre coopérative régionale Scarmor à Landerneau et au Relecq-Kerhuon mobiliseront leur flotte de camion pour porter le message "Non à l’écotaxe" et déclencheront l’alarme un peu plus tôt dans la matinée. Agissons avant que la Bretagne ne brûle…

Rémy Jestin

Président de la Scarmor

 

 

Les actions du mercredi 16 octobre en magasins et en Scarmor 

Les photos

Les vidéos


La Revue de presse

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    LE CORRE (mardi, 15 octobre 2013 19:43)

    Il n'y a pas de péages en Bretagne grâce à Anne de Bretagne. L'écotaxe est un péage donc illégal !!!!!

  • #2

    morvan (mardi, 15 octobre 2013 21:14)

    Belle solidarité qu'affichent nos enseignes pour défendre le pouvoir d'achat des Bretons déjà bien floués par le nombre d'heures en train pour cause TGV s'arrête aux portes de la Bretagne. Et pour soutenir le commentaire de Mr (ou Mme) LE CORRE , respectons ce que notre Reine Anne de Bretagne à offert à son peuple ; c'est un acquit ; l'écologie ne se réglera pas sur le dos des transporteurs et des entrepreneurs bretons. NON A L'ECOTAXE !

  • #3

    PSEE (mardi, 15 octobre 2013 23:30)

    La Bretagne est travailleuse, elle n'a cessé de redoubler d'efforts pour compenser son extra territorialité. Elle doit être aujourd'hui accompagnée et non pénalisée. L'Eco taxe est une double peine . Non à l'Eco Taxe.

  • #4

    Robc29c (mercredi, 16 octobre 2013 08:31)

    Demandons nous pourquoi ils ont mis le feu au parlement de Bretagne l ors de la manifestation des pecheurs,car ce n'est pas les pecheurs, il y a des papiers que la France ne veux voir

  • #5

    Greg (mercredi, 16 octobre 2013 20:02)

    Enfin bon de 09h à 10h il n'y a pas beaucoup de clients.... Une action à moindre coût, c'est un peu ridicule pour un geste 'noble'...