Épisode #9 : Un produit de qualité, sécurisé et au meilleur prix... parce qu'on vous doit l'excellence !

Carnet de voyage d'Olivier Bordais - dernier jour - Bombay - 22/10

Dernière journée de travail. Nous finissons par deux usines de langoustes et calamars dans la grande banlieue de Bombay. Cet après midi, nous allons debriefer et fixer le cap pour les prochains mois. Une chose est sûre nous devrons revenir dans deux ans. Le pays bouge très vite et nous devons suivre le mouvement. Le bilan de notre balade est super positif et notre objectif largement atteint : un produit de qualité, sécurisé au meilleur prix. Et puis, nous avons plein d'idées pour la suite. Quand nos concurrents font confiance à des importateurs pour plus de facilité, nous sommes sur le terrain et contrôlons l'ensemble de la filière. De Chennai à Paris, les équipes Leclerc refusent la médiocrité et le moyennement sûr. On vous doit l'EXCELLENCE.

Vinai va nous laisser dans quelques heures et rejoindre Chennai. Il a fait un super boulot de prospection et de sélection. C'est une perle et il travaille pour... Leclerc. Il aurait même sa place dans les équipes de la Scarmor pour vous dire le niveau !

Sur la route, une fois de plus, je suis attristé par tous ces déchets et notamment les sacs plastiques qui asphyxient cette terre indienne. Depuis 1996, les centres Leclerc ont supprimé les sacs de caisse et je suis très fier que cette initiative soit partie de Concarneau. Jean Michel, L'Inde a besoin de toi !

Après l'écloserie et la ferme, nous finissons par l'usine, ultime étape avant l'embarquement pour la France.

 

Les crevettes arrivent de la ferme dans des grands containers de glace. Malheureusement, elles n'ont pas survécu à ce choc thermique... Immédiatement à la sortie du camion des sondages sont réalisées, le laboratoire valide la mise en production.

 


Une armée de jeunes femmes les attendent et commencent alors un travail de précision. Selon le produit souhaité, on enlève la carapace et/ou la tête, on déveine. C'est un travail minutieux qui demande énormément de main d'oeuvre. Nous réalisons des audits sociaux inopinés (heures sup' pas payées, travail d'enfants...) et si on trouve quelque chose d'anormal, on arrête tout !

 


Le produit peut alors être cuit dans de grands tunnels de cuisson, refroidi et ensuite surgelé (-35%). Dans notre cas, ici en Inde, nos crevettes crues sont trempées dans des bains de saumure puis congelées et surgelées. La belle est ensuite emballée.

 

 

Le port n'est pas loin. Dernières vérifications par nos équipes de la conformité du produit par rapport à notre cahier des charges. Un peu de bateau, direction Le Havre où se trouve notre entrepot, puis la Scarmor au Relecq-Kerhuon et enfin vos magasins préférés.


Notre année se termine, elle fut intense : Tanzanie, Madagascar en février, le Canada en juin pour le homard, L'Equateur en septembre et l'Inde en octobre. Et déjà, nous évoquons le programme des prochains mois : la Colombie et le Vénézuela en février, puis le Brésil, la Thaïlande et l'Indonesie pour clôturer 2013.

On ne va pas sentir le moisi !

J'ai oublié ou pas eu le temps de vous parler de plein de choses sur l'Inde, les crevettes, notre mouvement ou les hommes qui m'accompagnaient lors de ce séjour.

Une chose est sûre ce pays avance fort, parfois en désordre mais il y arriveront. Il faut espérer que le boom économique pofite à tous. Au Brésil, le président Lula a sorti 30 millions de personnes de la misère en quelques années. J'aimerais tellement revenir dans deux ans et voir les bidonvilles se vider.

Grand MERCI à Cécile, notre si précieuse animatrice de Bretagne au coeur. Merci pour tes encouragements et ta patience.

Merci aux copains, collègues et aux inconnus qui m'ont envoyé des petits messages super sympas.

Et puis, comment ne pas remercier les équipes de mon magasin qui me permettent de partir pratiquement deux mois par an. J'ai hâte de les retrouver car, à Landerneau aussi, il y a de belles aventures à vivre.

Départ de Bombay à 4h du matin pour Dubai "la bling bling" puis Paris "la belle endormie" et enfin Brest "la ventilée". Je devrais être là (mais pas très frais !) demain soir pour accueillir les premiers clients de la Foire aux vins 2013. Vivement la France et un bon bordeaux.
Fin.


RETOUR AUX ÉPISODES PRÉCÉDENTS

Retrouvez tous les épisodes de notre feuilleton Les Tribulations d'un Breton en Inde ICI.


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Pascale (mercredi, 24 octobre 2012 15:25)

    Bravo Coach, you and your Leclerc Team did very well. Votre engagement est exemplaire. Ce journal de bord sans langue de bois a répondu à nombre de mes questions sur la crevette et nous donne à voir une Inde qui se modernise à grande vitesse. Les contrastes sont saisissants. Merci
    J'espère que le Bordeaux n'a pas frappé trop fort hier soir !! @+