Épisode # 4 : Ici tout est différent, c'est une Inde apaisée. Les négociations commencent...

Carnet d'Olivier Bordais - Cochin le 17/10 - Devant le Golfe d'Arabie

À priori mon dernier mail n' a pas réussi à franchir le Golfe d'Arabie. Je n'ai aucune trace de mon envoi. Tout est à refaire dans le taxi qui me mène à l'aéroport...

 

Ma dernière nuit à Chennai fut courte. Le somnifère ne fait aucun effet. Je me rends compte que notre hôtel est en bout piste de l'aéroport. Les avions me narguent et font du rase-motte. Cette ville me fatigue. Belle compensation, ce soir nous assistons au coucher de soleil sur la baie de Cochin et le Golfe d'Arabie. Ici tout est différent, c'est une Inde apaisée. Le trafic y est moins dense et la vie moins stressante. Je m'y sens mieux.

 

Toute la journée nous visitons des usines de crevettes sauvages, que l'on appelle dans notre jargon la PUD. Les sites sont très propres, les machines de dernières générations, le process industriel est très pro. On nous explique que depuis le tsunami de 2004, la petite bête se fait plus rare. Elles se cachent. Pour résumer, ils veulent une hausse de 0,50 dollars par kilo. Je leur dis que l'Europe est en crise et qu'il vaut mieux passer une hausse aux Chinois qui ont une croissance annuelle de 10% ! Rire jaune, mais on maintient le prix pour 2012.

 

Les patrons que nous rencontrons nous expliquent qu'ils commencent à avoir des problèmes pour trouver de la main d'oeuvre. Un comble pour un pays de plus d' 1 milliard d'habitants. En fait, les hommes partent dans les pays du Golfe (Dubai et Qatar...), le nouvel Eldorado. Ils ne reviennent pour la plupart que tous les 2 ans au bercail. Pour info le salaire d'un ouvrier dans le Kerala est de 225 euros par mois.

 

Quelques photos à la volée

PHOTO 1 :

Une affiche aussi haute que le building d'à côté (pas loin du 20X20), forcément cela donne quelques idées pour l'entrée de ville de Landerneau. Pas sûr quand même que Monsieur le Maire soit d'accord !

 

 

 

 

PHOTO 2 :

Un bel homme vantant les mérites d'une crème de jour. Un beau regard ténébreux, un petit côté patibulaire. L'Oréal devrait s'en inspirer, de la vraie com' décalée.

 

 

 

PHOTO 3 :

Une affiche Bollywood qui orne tous les ronds-points. D'ailleurs je me demande si ce n'est pas le gars de la photo précédente, mais en version sourire. Merci de me donner votre avis !

Bref, pour être en haut de l'affiche, il faut une moustache bien épaisse. Chiche, j'essaye !

 

 


Ce soir, nous passons un moment délicieux devant le Golfe d'Arabie.


RETOUR AUX ÉPISODES PRÉCÉDENTS

Retrouvez les épisodes précédents et suivez le fil du feuilleton Les Tribulations d'un Breton en Inde ICI.


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    PHILIPPE (vendredi, 19 octobre 2012 11:42)

    Chiche la moustache? Olivier !